Leloup Nutrition

Aller à l'accueil
Afficher/Cacher le menu

Devenez ami avec votre cholestérol - partie 1

Dans Blog

Bien plus qu'un boucheur d'artères

Le cholestérol a, depuis la moitié du XIXème siècle, une bien mauvaise réputation. On a découvert à ce moment qu'il s'accumulait dans les artères, formant des plaques d'athérome qui entravent la circulation dans les vaisseaux sanguins.

Que disent les études menées depuis lors? On retrouve bien du cholestérol dans les plaques d'athérome, mais celui-ci ne représente que 10% de leur contenu! La plaque est aussi composée de fibres, de fibroblastes, de globules blancs, de cellules musculaires lisses, de plaquettes, de fibrine, de calcium (d'ailleurs on appelle ces plaques des "calcifications") et de fer... qui est très, TRES oxydant! Autant dire que la lésion ne reste pas longtemps bénigne.

De plus, une plaque d'athérome ne peut à elle seule déclencher un infarctus ou un AVC. Pour boucher complètement une artère, il faut qu'il y ait en plus un spasme intense du vaisseau sanguin ou un bouchon de plaquettes, ou les deux.

Et la différence entre le "bon" et le "mauvais" cholestérol? C'est simple: le cholestérol alimentaire est véhiculé du foie vers les cellules qui en ont besoin (dont le tissu vasculaire) grâce au transporteur LDL (le "mauvais"). Lorsqu'il y en a en excès, les globules blancs, véritables éboueurs, ramassent le cholestérol et le renvoient grâce au transporteur HDL (le "bon") vers la station d'épuration (la vésicule biliaire) où il sera conjugué à la bile qui l'enverra dans le tube digestif, direction les wc. A condition de manger des ... fibres! Car s'il n'est pas lié à une fibre, le cholestérol est tout simplement réabsorbé dans l'intestin et repart dans la circulation.

Le transporteur LDL peut être abîmé dans plusieurs situations. Et s'il est abîmé, le globule blanc ne va pas pouvoir le lier au transporteur HDL, donc pas d'élimination. C'est ainsi que les globules accumulent au fil des ans de plus en plus de cholestérol LDL abîmé. Le phénomène est tellement commun qu'on a même donné un petit nom aux globules blancs gonflés de graisse: les cellules spumeuses. Ces cellules gonflent parfois tellement qu'elles éclatent, ce qui attire massivement d'autres éboueurs et là c'est l'explosion de l'inflammation de la paroi vasculaire. Stimulant la multiplication des cellules musculaires, ainsi que les fibroblastes qui sécrètent des fibres et nous voici avec une belle plaque d'athérome.

Ce qui nous amène à deux conclusions:

  1. en prévention cardiovaculaire, il faut aussi et surtout maîtriser l'hypertension et l'hyperactivité plaquettaire
  2. plutôt que faire la guerre au cholestérol alimentaire qui ne représente qu'un quart du cholestérol total dans l'organisme, il faut diminuer les facteurs de la modification du transporteur du cholestérol: surpoids, diabète, inflammation, oxydation, tabac, pollution,...

A quoi sert le cholestérol?

Nous consommons environ 250-300mg de cholestérol par jour. Nos cellules en fabriquent jusqu'à 1 gramme de plus, en fonction des apports alimentaires.

Pourquoi fabriquer du cholestérol?

Premièrement parce que chacune de nos cellules est composée d'une membrane "grasse" constituée entre-autres de cholestérol qui permet à cette membrane d'être

  • stable
  • fluide (une membrane fluide permet des échanges cellulaires plus aisés, allant du transport de nutriments à la communication entre les cellules dans tous les organes et pour toutes les fonctions du corps)
  • active (les récepteurs sur la membrane sont activés par les "radeaux" sur lesquels ils sont fixés. Par exemple le récepteur à l'insuline ne fonctionne pas s'il n'est pas posé sur un radeau formé de cholestérol)

Deuxièmement, le cholestérol est indispensable pour fabriquer de la vitamine D. En effet, lors d'une exposition solaire, nous transformons un dérivé du cholestérol en vitamine D. Or la carence en vitamine D est facteur de risque d'inflammation, d'infarctus, de diabète, d'allergies, de cancers, de sclérose en plaques, de raccourcissement de la longévité et d'augmentation de mortalité de toutes causes. Vérifiez vous-même sur votre prochaine prise de sang, un taux de vitamine D optimal étant proche de 60 mcg/l (des taux supérieurs sont même favorables).

Troisièmement, c'est à partir de cholestérol que l'on fabrique du coenzyme Q10. Késako? Il s'agit d'une molécule vitale qui permet à toutes nos cellules d'avoir l'énergie nécessaire pour assurer leur(s) fonctions. Le coenzyme Q10 (CoQ10 pour les intimes) est aussi un super antioxydant et un facteur de longévité. Problème: les statines prescrites aux personnes ayant trop de cholestérol font baisser les taux sanguins de CoQ10. Et cela se traduit par:

  • de la faiblesse musculaire
  • des myopathies (douleurs musculaires)
  • de la rhabdomyolyse (destruction du muscle)
  • une augmentation des risques cardiovasculaires (le coeur étant un muscle)
  • une diminution de la fonction du foie, des reins
  • une baisse de l'immunité
  • des problèmes de réparation des tissus
  • un déclin de la fonction cérébrale

Quatrièmement, le cholestérol est aussi précurseur des hormones sexuelles, androgènes et oestrogènes, qui diminuent déjà naturellement avec l'âge.

Quel est le bon taux de cholestérol sanguin?

Déjà, ce n'est pas un taux bas. Ce qui compte, c'est le rapport entre LDL et HDL. Il faut que celui-ci soit inférieur à 3,5. L'idéal est que le HDL soit supérieur à 0,40g/l, voire même supérieur à 0,60g/l dans le meilleur des mondes. Il sera alors reflet d'un bon travail d'épuration du LDL, même si celui-ci est limite ou un peu élevé.

Comment avoir une belle cholestérolémie?

Pour avoir un joli rapport LDL/HDL, il faut éliminer les facteurs de modification du transporteur. Ainsi, le cholestérol se lie bien au HDL et est éliminé au lieu de créer des cellules spumeuses.

Et cela se fait en 6 étapes:

  1. Eliminer le tabagisme actif et passif
  2. Vivre et travailler dans un environnement sain
  3. Détoxifier régulièrement en fonction de la charge de polluants qu'on ne peut éviter
  4. Régler le problème du surpoids qui est facteur d'inflammation
  5. Prévenir et/ou soigner le diabète correctement afin d'éviter les hyperglycémies
  6. Adopter une alimentation et un mode de vie anti-inflammatoires

Cet article vous a plu? Partagez-le si vous le souhaitez, toujours en me mentionnant évidemment :) et rendez-vous aux prochains épisodes, je vous détaillerai chacun des 6 points cités ci-dessus.

Cliquez ici pour voir mes disponibilités et réserver votre consultation grâce à mon agenda en ligne!

Photo de Devenez ami avec votre cholestérol - partie 1