Leloup Nutrition

Aller à l'accueil
Afficher/Cacher le menu

Ne mangez plus vos émotions!

Dans Blog

Après une dure journée, certaines personnes ont la fâcheuse habitude de compenser via l'alimentation, en grignotant, bien souvent sans même avoir faim.

Le problème, outre la prise de poids, c'est qu'en enfouissant nos émotions sous des kilos de nourriture, on ne solutionne rien et pire, on apprend à ne plus s'écouter. Et c'est sans compter la culpabilité qui suit les grignotages de près.

Alors pourquoi mange-t-on? Parce que c'est la façon la plus simple de faire de la sérotonine, cette fameuse "hormone du bonheur". Enfin, c'est ce qu'on croit. La sérotonine est libérée dans le cerveau quand on mange, principalement du gras et du sucré. Mais elle l'est aussi quand on serre dans ses bras l'être aimé, quand on chante à tue-tête sa chanson préférée, quand on prend un bon bain ou quand on fait un peu de stretching.

Mais même si des gestes de substitution existent, il reste important de rester à l'écoute de son corps, et de la cause de ces besoins accrus en sérotonine. Voici quelques pistes que j'ai pu personnellement tester lors de mes thérapies post-burnout. Je tiens bien sûr à préciser qu'il ne s'agit que de mes expériences personnelles et non pas de solutions qui fonctionnent sur tout le monde.

1. Identifier ses émotions

Posez-vous en observateur de vos émotions. Comme si vous les regardiez par la fenêtre. Décrivez-les dans votre tête, ou mieux, sur une feuille de papier. Comme si vous deviez les expliquer à un extra-terrestre qui n'a aucune idée de ce que chacune de ces émotions peuvent signifier. Quelle(s) sensation(s)? A quel endroit du corps? Quelle(s) couleur(s)?

2. Augmenter / baisser le volume des émotions

Essayez ensuite d'accentuer les sensations que cela vous fait. Efforcez-vous de ressentir encore plus cette boule dans le ventre, ce brouillard dans la tête, ... Vous ne risquez rien, ce ne sont que des sensations. Ce qui est bien, c'est que si le cerveau se rend compte qu'il a le pouvoir d'augmenter une sensation désagréable, il sait qu'il peut aussi la diminuer :) J'ai par exemple utilisé cette technique sur mes crises d'angoisse, et c'est la seule qui m'a soulagée.

3. Acceptez vos émotions

A partir du moment où vous vous rendez-compte que vos émotions ne se traduisent que par des sensations sur lesquelles vous avez un pouvoir, il est facile d'accepter ces émotions, de ne plus passer à côté ou de les éviter en les remplaçant par de la nourriture (ou autre chose). Vous ne vous battez plus contre vous-même, mais vous vous comprenez, comme vous comprendriez une amie qui se trouverait dans la même situation que vous. Parce qu'en fait, vous êtes votre meilleure amie ;) et tout comme votre amie aurait le droit d'être triste, en colère ou stressée par son boulot, vous aussi vous en avez le droit.

4. La culpabilité est contreproductive

Vous avez tout fait bien, mais aujourd'hui vous avez quand même craqué. Et vous vous en voulez, vous culpabilisez. Le sentiment de culpabilité est une punition qui vous frustre. Et la frustration accroît le besoin en sérotonine. Du coup, quand vous culpabilisez, vous augmentez le risque de craquer à nouveau! Personne n'est parfait, tout le monde a ses moments de faiblesse. Armez-vous plutôt de compassion et dites-vous que vous ferez mieux à l'avenir, cela sera plus motivant.

5. Ecrivez!

Tenir un carnet journalier permet d'identifier les émotions, positives et négatives au quotidien. En quoi est-ce utile? Si vous ne les entassez pas dans un coin de votre tête, vous avez moins de risque qu'un amas d'émotions vous tombe dessus un jour où vous serez plus fragile! Si vous n'êtes pas très fan du format papier, il existe des versions "app" sur smartphone. Personnellement j'utilise l'app "5 minutes journal". Tous les matins un peu de gratitude et des intentions pour une meilleure journée, et chaque soir un récapitulatif des belles choses de la journée et de ce qui aurait pu mieux se passer.

Si vous avez besoin de vous faire accompagner dans votre démarche, je vous conseille les yeux fermés d'aller voir, au choix:

  • Chloé BORSU, psychologue hypnothérapeute à Spa (0496 / 29 14 17)
  • Michel PISCOPO, coach et praticien en PNL à Liège et Alleur (0471 / 81 29 79)

Je suis allée voir les deux et ils m'ont chacun été d'une grande aide, ils sont très à l'écoute et ils sont tellement efficaces qu'une seule séance suffit déjà à améliorer le confort de vie :)

Voici aussi des podcasts qui m'ont changé la vie (et c'est le cas de le dire...):

Cliquez ici pour voir mes disponibilités et réserver votre consultation grâce à mon agenda en ligne!

Photo de Ne mangez plus vos émotions!